Incontinence urinaire après accouchement

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L´incontinence urinaire touche environ entre 20 et 30% des femmes après leur accouchement, et 10 % d´entre elles gardent cette pathologie pendant toute leur vie.

En effet, l´accouchement par voie basse conduit à une distension du périnée, ce qui entraine des fuites d´urine involontaires et non contrôlées, créant ainsi une grande gène ainsi que des problèmes personnelles, psychologiques, hygiéniques et sociaux importants et non négligeables, dont il faut vraiment faire face.

L´incontinence urinaire augmente et s´accentue avec l´âge et avec l´augmentation du nombre d´accouchements par voie vaginale; Au cours d´un accouchement, il peut y avoir une descente d´organes qui se traduit par la faiblesse des sphincters, ce qui donne lieu à ces fuites, lesquelles peuvent persister et se déclencher après l´effort comme après une toux, un éternuement, le port d´un poids lourds ou même en riant.

Comment donc remédier à ce problème gênant et désagréable ?

Outre les fameuses couches de protection hygiéniques, plusieurs autres solutions sont possibles ; Tout d´abord le patient a recours à la rééducation périnéale pour renforcer les muscles du plancher pelvien, cette méthode aide à contrôler les envies urinaires, elle se pratique à l´aide d´un kinésithérapeute pendant 12 à 15 séances à travers quelques exercices. Si, malgré tout, l´incontinence urinaire persiste, le patient peut essayer la méthode de neuromodulation sacrée qui consiste à envoyer des petits signaux électriques aux nerfs qui servent à contrôler la vessie. Il existe aussi une méthode de plus en plus pratiquée qui consiste à mettre des bandelettes sous urétrales, c´est rapide et efficace pour 90% des cas d´incontinences urinaires. Enfin, Il existe une solution radicale et chirurgicale, il s´agit de l´agrandissement de la vessie ou de la section d´une partie du nerf.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »