L’incontinence : comment s’en sortir ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’incontinence, quelle soit masculine ou féminine, est un sujet tabou. Les personnes atteintes par ce syndrome osent rarement en parler.

L’incontinence : quand vous ne pouvez plus “vous retenir”.

L’incontinence fait référence à une fuite urinaire involontaire. Elle touche plus souvent les femmes que les hommes et peut être la conséquence d’une autre maladie.
Elle peut apparaître après une grossesse ou un accouchement pour les jeunes femmes, et lors de la ménopause pour les femmes d’âge mûr. En effet, elle est due à un relâchement des muscles du périnée qui contrôlent la vessie. Chez l’homme de plus de 50 ans, c’est un défaut de la prostate qui est en cause.

Les différents types d’incontinence.

Il existe plusieurs types d’incontinence :

- d’effort : elle correspond à un relâchement des muscles de la vessie.
- par impériosité : il s’agit d’une envie d’uriner incontrôlable suivie d’une fuite urinaire involontaire.
- neurogène : elle touche les personnes souffrant d’atteintes neurologiques.
- fécale : elle fait référence à des gaz et des selles incontrôlables.
- permanente : touchant les femmes, elle est caractéristique d’une fuite urinaire par le vagin.
- l’homme souffre fréquemment de mictions fréquentes mais peu abondantes. C’est l’incontinence par regorgement.

Des solutions existent : parlez-en !

Il est fortement recommandé aux femmes de faire des séances de rééducation périnéale, qui leur permettront de tonifier les muscles de la vessie ayant souffert lors de l’accouchement. Les femmes ménopausées sont également concernées par la rééducation. De plus, il existe des médicaments pouvant résoudre le problème de fuite urinaire. Enfin, en dernier recours, une intervention chirurgicale peut vous être proposée.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »